Inauguration de la première route solaire au monde


L’Hexagone est aujourd’hui l’un des centres du monde en matière de technologie. En effet, le fait est que Madame le Ministre de l’Environnement a récemment inauguré en Normandie la première route solaire. Il s’agissait d’un projet lancé en Juillet dernier et qui a désormais vu le jour bien que ce n’est ici qu’une phase de test. Cette première route solaire est longue de 1 Km et pourra être emprunté par les quelques milliers de véhicules sortant de Tourouvre. Ce premier kilomètre de route solaire est un prototype de revêtement routier photovoltaïque. Le projet tout entier est estimé à environ cinq millions d’euros par Madame le Ministre.

Un avantage de taille qui devrait apporter une solution pour l’éclairage

Si la route solaire servira généralement pour la circulation, fait est de constater que le projet est également destiné à produire de l’énergie public. La route solaire de Normandie devrait en effet apporter plus de deux cent mille kilowattheures d’énergie par a. C’est en tout la puissance nécessaire à l’éclairage d’une ville contenant environ 500 habitants. Le principal avantage de la route solaire est qu’elle ne gêne personne car celle-ci reste occupée par les voitures. Le projet tend à s’élargir. En ce sens, la France toute entière devait prochainement être indépendante énergétiquement en ne transformant qu’une part seulement des routes en route solaire.

Un projet qui devrait s’étendre sur le plan national

La route solaire promet, c’est en tout cas ce qu’espère Madame le Ministre de l’Environnement. C’est ainsi que Madame Royal  a prévu d’étendre prochainement le projet de route solaire au niveau national à commencer par la Bretagne. Un appel d’offre sera prochainement afin d’encourager l’investissement vers l’avancée  écologique et technologique. Cette nouvelle année sera de ce fait la nouvelle ère technologique. La route solaire sera désormais un projet national qui débutera par l’aménagement de quelques tronçons de route.